top of page
5e60e77f4a9c7352623716.jpg

Salle de Garde 

Cette salle fut utilisée pendant plusieurs siècles comme réservoir-collecteur des eaux pluviales du défilé d'armes, la preuve en est dans un trou qui perce la voûte en son centre comme une lucarne. Avant cela, à l'époque des Templiers, il s'agissait peut-être de la salle d'armurerie du château.

 

Le Corps de Garde est formé de deux dépendances, l'ancien corps de garde de la forteresse était situé à l'étage inférieur d'une des tours défensives de la porte. Cette dépendance garde la trace d'un des escaliers primitifs de la forteresse médiévale. Depuis le premier étage quadrangulaire de cette annexe, deux autres pièces sont accessibles, toutes couvertes de voûtes en pierre. Le château, bien que d'architecture gothique, a été construit en utilisant des techniques de 150 ans plus tôt - l'âge d'or des Templiers.  

 

Le plus grand soin des Templiers était leurs armes personnelles , établies par la Règle : épée, lance et masse . À Peñíscola, selon un inventaire de 1301, un grand nombre d'armes étaient stockées, telles que des arbalètes, des projectiles, des boucliers, des casques de fer et des épées.

 

Les Templiers se distinguèrent également comme des constructeurs rusés de machines de guerre pour lancer des projectiles, indispensables au siège, à l'assaut et à la défense des forteresses. Comme c'est le cas des trébuchets (une arme de siège, datant du Moyen Âge, et largement utilisée par les Templiers) utilisé pour la défense de Miravet, qui a été inventorié dans ce même château de Peñíscola.

 

Comme on le sait, les Chevaliers de l'Ordre du Temple ont été chargés d'introduire des aspects novateurs dans l'architecture militaire, qui seront progressivement adaptés et diffusés tout au long du Moyen Âge. Le château de Peñíscola en est un excellent exemple. 

bottom of page