DJI_0023.jpg

Île de Santiago 

L'île de Santiago est la plus grande île de l'archipel du Cabo Verde et c'est là que se situe la capitale, la ville de Praia.

Santiago est d'origine volcanique, a plusieurs zones montagneuses, étant le Pico de António, avec 1392 mètres d'altitude, le point culminant du territoire. L'île est couverte de vallées profondes et la côte est peuplée de récifs, entrecoupés de plages de sable noir, à l'exception de Tarrafal, qui a du sable blanc. Le climat est plus humide dans les hauts plateaux et plus aride dans les zones intermédiaires.

Cette île a une grande diversité paysagère et culturelle, donc pour la connaître, vous devez visiter la côte et l'intérieur - champs agricoles, marchés traditionnels, forêt et aussi désert et aussi le patrimoine laissé par les Portugais, à savoir la vieille ville.

Le paysage côtier de cette île montagneuse est couvert de plantations agricoles, qui ne sont interrompues que par les pics rocheux qui apparaissent à l'horizon. Bien que la côte soit verte, l'intérieur est désertique. La population vit de l'agriculture et de la pêche, le tourisme a un poids croissant dans l'économie de l'île (l'offre de lits, de restaurants et de lieux de divertissement est en croissance).

À l'extrême nord de l'île se trouve le village de Tarrafal, où se trouve la seule plage de sable blanc de l'île et où les eaux sont calmes et d'un bleu cristallin. Cependant, ce village est surtout connu pour y avoir exploité une colonie pénitentiaire portugaise, construite en 1936, qui a servi de camp de concentration pour les prisonniers politiques et qui a fonctionné pendant 40 ans - dans ce qu'il reste de ce camp un musée a été construit - le Musée de Résistance.

La vieille ville est une visite incontournable – compte tenu de son importance historique et culturelle, non seulement pour Santiago, mais pour tout l'archipel capverdien. La ville de Ribeira Grande c'était la première ville que les Portugais ont fondée au Cap-Vert (1462) et quand ils l'ont installée, les Portugais ont été les premiers Européens à établir une colonie européenne dans les tropiques - la ville de Ribeira Grande - aujourd'hui connue sous le nom de la ville Velha - a été la première ville portugaise construite en Afrique subsaharienne et aussi le siège du premier évêché sur la côte ouest-africaine, c'est aussi là que la première rue pavée d'Afrique a été construite - Rua da Banana. 

La ville a été abandonnée pendant plus de deux siècles, entraînant la dégradation et la ruine et même la disparition d'une grande partie de ses bâtiments, à l'exception de l'église de Nossa Senhora do Rosário. 

Au 20ème siècle, elle est réoccupée par les populations de l'intérieur de l'île. Sur les fondations des bâtiments disparus, ces nouveaux habitants construisirent leurs modestes maisons d'habitations simples, en maçonnerie de pierre et recouvertes de feuilles de cocotier, avec un large usage de maçonnerie récupérée dans les ruines des monuments.

Le 10 juin 2009, il a été classé parmi les sept merveilles d'origine portugaise dans le monde. En raison de son histoire, manifestée par un patrimoine architectural précieux, le 26 juin de la même année, elle a été classée par l'UNESCO comme site du patrimoine mondial.

Parmi les visites obligatoires se trouve également le parc naturel de la Serra da Malagueta, situé au nord de l'île (avec une altitude maximale de 1064 mètres), qui vous invite à essayer les sentiers pédestres - où vous pourrez vivre une expérience unique pour l'occasion de voir de nombreuses espèces endémiques de la flore et de la faune (certaines en danger d'extinction). Il dispose également d'aires de camping et de pique-nique.

Il y a beaucoup à visiter et à découvrir sur cette île qui abritait la première colonie européenne sous les tropiques.